memyblogetmilenap
Soiree400-1

Ladies and Gentlemen! The Camera as a Mirror

Jusqu’au 22 avril 2012 se tient l’exposition de ce nom au Moderna Museet Malmö à Stokholm.

« Le Monde » dit que l’exposition se concentre réellement sur ce sujet : l’appareil photo comme un outil pour refléter votre « moi », le studio photographique comme un endroit idéal pour les mascarades et les manipulations, une scène sur laquelle de nombreux rôles et identités peuvent être testés.

Cindy Sherman

Mapplethorpe_autoportrait

Mapplethorpe_PattiSmith

http://www.modernamuseet.se/sv/Malmo/

Etonnant ! Autant le titre m’a attirée, autant, quand on parle de portrait, je ne partage pas du tout cette idée du studio comme l’endroit parfait pour des mascarades et manipulations… Finalement en regardant les quelques photos extraites de l’exposition, on comprend mieux.
.
Depuis tout ce temps que je photographie des personnes, j’ai tenté d’atteindre une chose, leur vrai moi. Ma démarche n’est donc pas la même que celle relatée dans cette exposition: je n’ai pas envie que les gens jouent un autre rôle que le leur. Pour moi le but d’un portrait est que mon modèle me donne ce qu’il a au fond de lui. Car au fond de soi tout le monde a des trésors admirables ! J’avoue que j’aime avoir le privilège d’être parmi les rares à les voir.
.
Quand je fais le portrait de quelqu’un c’est un vrai échange. J’ai besoin de savoir qui j’ai en face de moi, ce qui le meut, ce qui le motive, ce qui le blesse, quelles sont ses forces, où sont ses faiblesses… Pouvoir établir une relation m’est nécessaire pour capter l’image. Il me faut que l’on ait confiance en moi pour se laisser photographier.
Avant de m’engager pour une séance photo, je propose un rdv pour faire connaissance. Là je parle, je demande, je suppose, je propose, je ris, je me raconte, je titille, je provoque… Si la personne maintient la séance, c’est gagné ! Et on ne s’est jamais défié après le premier rdv😉
 .
Donc oui, je confirme, The camera is a mirror ! Mais mine de rien, des miroirs déformants il en existe des tonnes. Moi, je préfère la phrase d’Isabel Muñoz « Une personne qui se met devant l’objectif, c’est un acte d’amour ». Il y a toute la démarche active qui est incluse dedans. Ainsi que la responsabilité engagée du photographe. C’est une question d’honnêteté.
.
Cette entrée a été publiée le février 26, 2012 à 18:52. Elle est classée dans Portraits, Projets, Réflexions et taguée , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :